Icon Facebook Big Icon Facebook Big
 
logo
  1.  Contact 
  2.  Accueil
  3.  Suivez le guide 
  4.  Carnet de notes 
  5.  A lire 
  6.  Découvrir 

Ne manquez pas !

 

- Suivez le guide - COMPÉTENCES -

 Accompagner les adultes  Soulager la souffrance et les peurs  Corps retrouvé  Accompagner les enfants  Dédicaces 
"Produire et faire croître ... sans s'approprier,
Agir ... sans rien attendre,
Guider ... sans contraindre;
C'est la Vertu suprême"

LAO TSEU
 
 

CASCAD (Comment Apprivoiser Son Corps, l'Aimer, se Développer) : pour toutes celles et ceux qui doivent faire face au stress, à la souffrance et à l'anxiété


Ce programme a été conçu pour prévenir les difficultés auxquelles chacun, adulte ou enfant, peut être confronté :

- parce qu'on rencontre quasi quotidiennement, dans sa vie, des situations stressantes, qu'on en soit ou non conscient; et que celles-ci risquent d'être génératrices de mal-être, voire de maladie, dans l'immédiat ou plus tard;

- parce que les incidents traumatiques, vécus dans le tout jeune âge ou répétés, conditionnent les croyances et les comportements des êtres qu'on devient ensuite;

- parce que, plus la charge émotionnelle d'une information est intense, plus cette information a de probabilités d'être emmagasinée, et parfois enfouie très profondément.


Tout le monde connaît les circonstances au cours desquelles les adultes subissent du stress; le plus souvent au travail, mais parfois aussi au sein de la famille.

Celles qui peuvent générer ce type de traumatismes chez les enfants sont moins souvent évoquées, parce que mal connues.
Des situations quotidiennes, telles que les différents changements qu’ils subissent dans leur famille (divorce, famille recomposée, arrivée d’un petit frère ou une petite sœur) ou à l’école (déménagement, changement d’école ou de classe) peuvent avoir des conséquences non négligeables pour les enfants, alors même que les adultes pensent que c'est peu important pour eux.

Nous avons aussi à l’esprit, les maladies graves et/ou chroniques qui sont, sans conteste, les origines les plus importantes et marquantes de souffrances. Mais on a trop tendance à oublier qu'un accident ou une opération, qui peut paraître sans gravité à beaucoup d'adultes, peut représenter pour l'enfant une charge émotionnelle d'autant plus importante que, justement, elle n'est pas prise en compte en tant que telle par l'entourage adulte.

Quant aux maltraitances physiques, il est fréquent qu’on se préoccupe essentiellement de leurs conséquences psychologiques – certes importantes – en oubliant les incidences que ce vécu peut avoir sur la relation qu’aura ensuite la personne avec son corps ; cela peut également être à l’origine de fortes perturbations au moment du passage de l’adolescence.

Fort heureusement, l’inverse est également vrai !

Enfant ou adulte, les conséquences d'un traumatisme sont variables d’un individu à l’autre ; et elles dépendent surtout du soutien prodigué au moment où est vécu l’événement.

Si c'est possible, il importe d’intervenir avant que cette mémoire de souffrance ne s’installe chez l'enfant. Il s'agit ainsi d'éviter que l’événement entraîne un traumatisme et que se crée une mémoire inconsciente susceptible de ressurgir à l’occasion d’un événement similaire ultérieur.
Et si, adulte, on n'a pas pu bénéficier de cette prévention, il est utile de trouver les outils qui permettent aujourd'hui de retrouver un état de bien-être du corps et de l'esprit.

C'est pourquoi je fournis au participant les moyens de modifier ce qui se passe dans son corps, essentiellement par l'intermédiaire de son ressenti. On peut utilement, à côté des médicaments qui sont sans doute appropriés pour la douleur physique ou la détresse morale, apporter du réconfort, détourner l'attention, expliquer ce qui se passe, utiliser l'imaginaire (pour soulager la souffrance et diminuer le stress et l'anxiété).
Ces méthodes, souvent mal connues des adultes, sont particulièrement efficaces avec les enfants.


CASCAD (Comment Apprivoiser Son Corps, l'Aimer, se Développer) propose donc des stratégies qui s’adaptent à chaque cas individuel. Elles favorisent l’acquisition d’outils simples, basés sur la respiration, la relaxation, la visualisation, ... qui amènent la peronne à prendre conscience de ses ressources personnelles et à les mettre en pratique.

Ces stratégies sont facilement intégrées et permettent de faire face à une situation difficile.

Chacun devient alors capable de mettre en oeuvre immédiatement l'action adéquate lorsqu'il en a besoin : dans le cadre de sa vie familiale, après une journée de travail ou d'école, dans une situation traumatisante quelle qu'en soit l'origine.

Il saura ensuite faire face seul et avec sérénité à d'éventuelles situations similaires ultérieures.

CASCAD (Comment Apprivoiser Son Corps, l'Aimer, se Développer) s'adresse aux adultes impacté par des situations génératrices de stress liées au travail et parfois de culpabilité, lorsqu'un enfant est hospitalisé : les parents doivent faire face à ce qui se passe au sein de la famille tout en assumant leurs responsabilités professionnelles. (Accompagner les adultes)
Les séances proposées leur permettent de gérer leur propre stress puis de disposer de mécanismes simples pour faire face à ces difficultés dans les meilleures conditions possibles. Ils sont alors capables d'accompagner leur enfant dans son travail et de transmettre leurs acquis à l’ensemble de la famille.

Les enseignants, le personnel soignant, ... sont également bienvenus, s'ils en éprouvent le besoin.


Les enfants, auxquels s’adresse ce programme, ont entre 5 et 12 ans.

Non pas qu’avant 5 ans, l’enfant ne soit pas soumis au stress ou à la souffrance (comme en témoigne l'article du Docteur Christine LÉVÊQUE) et n’a pas besoin d’aide ; mais les exercices proposés nécessitent une compréhension minimale du schéma corporel qui échappe aux tout petits.

J'ai par ailleurs choisi de travailler avec les enfants de moins de 12 ans. En effet, à l'adolescence, passage de l'enfance à la situation d'adulte pubère, le corps subit des changements importants. Une des difficultés de l'adolescent est d'accepter ce nouveau corps, comme le décrit si bien Marie-Josephe BOURREL. Si, de plus, celui-ci a subi dans le passé des atteintes, quelle qu'en soit l'origine (stress excessif, maladie grave, maltraitance, accident, opération…), le passage s'avère d'autant plus difficile.
S’étant approprié leurs propres stratégies et devenus capables de les utiliser pour réduire leur stress et leur souffrance et atténuer leur peur, les enfants possèdent ainsi les outils nécessaires qui les armeront pour leur vie future. (Soulager la souffrance et les peurs)
Il s'agit ensuite d'aider les enfants à se reconstruire pour se développer harmonieusement : une mauvaise relation avec soi-même étant toujours prémice d'une mauvaise relation avec les autres.
Ce que je propose aux enfants, si cela s'avère nécessaire, après le travail individuel, à la sortie de l'hôpital, de même qu’à ceux qui ont subi des maltraitances physiques, leur permet de se re-positionner tant vis-à-vis d'eux-mêmes que par rapport aux autres et à l'espace environnant. (Corps retrouvé)

 

[ haut de page ]

 
 
© Site conçu et réalisé par Tania Cholat, accompagnée de Gisèle Bourquin pour la rédaction, Harold Schellinx pour la technique, François Ollivier pour le visuel et Cédric Guillou pour les Réseaux Sociaux